Viva la conformité

Rien de mieux qu’une bonne médication pour atteindre un état d’ataraxie paradoxal afin de supprimer toutes envies d’être ce que nous sommes. Il est tellement apeurant de prendre le chemin de notre cœur, qu’il est préférable pour un bien commun de la société, de faire sa place en symbiose avec celle-ci. Il est conseillé de suivre l’ordonnance prescrite, celle de vivre la compétition et le massacre intellectuel de sa propre liberté. Il vaut mieux continuer dans la mauvaise direction que de prendre le risque de devenir heureux. Par chance, il n’y a pas que les athlètes qui peuvent se procurer des drogues afin d’obtenir gloire et reconnaissance. Depuis plusieurs années, le commun des mortels peut se droguer allègrement de façon légale, afin de taire son envie d’allez vers ses rêves et par conséquent, trouver sa place parmi ses semblables.

Heureusement, je vous annonce qu’il n’est pas obligatoire de mourir d’une overdose d’arrêt de travail et de dévalorisation de soi. À moins bien sûr, que vous trouviez votre compte dans la consommation matérielle afin d’anéantir votre ennui et du même coup, vous trouver une raison de gravir le plus d’échelons possible dans votre travail qui tue peu à peu ce que vous êtes.

Un matin, je suis tombé face à un trou complètement sombre. Je ne savais pas quelle était sa profondeur et ce qu’il se trouvait au fond. À ses côtés, une pancarte plantée par la main de l’homme s’y trouvait. Il y était inscrit de beaux mots angoissants d’une virulente douleur post-apocalyptique: « Danger de mort subite ». Mon cœur m’a dit : « Allez plonges, je sais que tu en as envie, il y a tout se que tu rêves dans ce trou! ».  Mais, je me suis dit que si quelqu’un avait posé une pancarte, c’est que c’était dangereux.

Bien savez-vous quoi, j’ai plongé dans ce trou il y a une semaine et j’y tombe encore, entouré de noirceur. J’aime mieux risquer de fracasser tous les os de mon corps au fond de ce soi-disant trou, qui est peut-être seulement une illusion, que de prendre le trou que la société me dicte.

Bref, suivez votre cœur.

Published by

olivierpratte

Je suis enseignant en soudage montage. J'ai découvert une passion pour l'écriture et je désire vous la partager. Au plaisir , Olivier

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s