Réjouissance

Je me réjouis de la vie assis en rêvant ou encore, debout à attendre de me coucher pour enfin rêver de marcher.

La tête dans un bocal rempli d’eau, je cherche quelque chose qui respire par la voie buccale plutôt que branchiale. J’avance quand même, la preuve, l’autre jours je suis allé voter. Je fais quand même parti de la société.

Mon opinion compte, j’en suis fière, je l’impose partout où je peux. Je me crée une identité que je soulève haut et fort! Cela m’allège de l’angoisse de la performance qui me rattrape. Y’a pas à dire, l’engrenage social a trouvé la solution. Les conférences sur la gestion de l’angoisse face à la performance.

Brillantes et rafraîchissantes, elles sont une excellente idée car, cela crée de l’emplois dans le domaine entrepreneurial, hospitalier et ainsi que chez les fossoyeurs. Il faut bien que l’économie roule!

Peut-être

L’érosion grave des sillons dans la pierre.

Chez le commun des mortels, la justice gratte à peine l’ego de sa propre liberté.

C’est peut-être pour ça qu’une journée je me sens enjoué et que l’autre décapité. Chose que je sais, c’est que je jongle avec ma vie tout en apprenant à devenir jongleur. Si il n’y a pas de quoi avoir peur quand tu as un grand cœur, bien il y a de quoi avoir peur de la terreur qui se nourri de ce cœur. Je me dis souvent: ”part à l’aventure, part sur la démesure”. Par contre, je ne me pose pas la question de la direction que je veux prendre. La seule question que je me pose c’est : ” Est-ce que j’y vais en voiture?”

Liberté

La vague du bateau du riche éclabousse le pauvre sur le bord de la rive. La victimisation de la perception des classes laisse l’opportunité à nos attentes de nous riveter sur place. Pendant que nos objectifs s’éloignent tranquillement de nous, le désire de plaire et de réussir pour les autres nous engouffre à l’aveuglette vers la sensation d’une fausse liberté qui nous rassure.

Bref, le fait d’être recouvert de matière fécale devient confortable lorsque les gens autour de nous le sont aussi. Pourtant, pauvre ou riche, il n’y a pas d’importance. As-tu pris une douche, voilà la vrais question.