Utopie de jeunesse

Aujourd’hui, j’ai décidé d’écrire un texte d’un tout autre acabit.

 

‘’Business at the front and party at the back’’

Je me rappelle encore la journée ou je voulais ressembler à un homme, un vrai. Un mâle alpha au volant de sa rutilante Honda CRX manuelle, deux portes, toit ouvrant, de 1.6L carburant à la testostérone pure avec ses 108 cheveux vapeur à 6000 tours par minute.

Sur le siège arrière, se vautre un grand sac de couleur bleu royal, orné d’une scintillante fermeture éclair de couleur or qui rehaussent ainsi la caractéristique mâle de la voiture. De manière intrinsèque, il dégage une forte odeur rancie d’articles de sports achetés usagés à l’aide du canal télévisuel spécialisé dans la vente auprès des particuliers. Je nomme ici la défunte chaîne T.V achat.

Chaque soir de ma jeunesse, je rêvait à ce jour, ce jour où les cheveux de mon arrière crâne caresseraient enfin ma nuque pendant que ceux de l’avant, court, se dresseraient avec fierté à l’aide d’un coup de spray nuisible pour la couche d’ozone. Le même jour où j’embrayerais de façon sportive en 3ème vitesse le bolide de mes rêves afin de laisser la brise entrer par le toit ouvrant, lui laissant ainsi l’opportunité de titiller ma crinière de champion de balle-molle.

Par chance, j’ai pris une autre direction.